Rechercher
 Connexion
Déjà collecté
9 350
Nouvel Objectif
10 000
77 Contributeurs
187%
J - 18

LE PROJET

IJIN Machine, Qu'est-ce que c'est ?

IJIN Machine, c'est un projet de fabrication en série de presses typographiques permettant à des artistes professionnels ou amateurs d'imprimer manuellement des formes en relief telles que des bois gravés, des linogravures et des caractères mobiles en bois ou plomb.


Quelle est l'origine du projet ?

Le projet est né il y a plusieurs années, lorsque j'animais des ateliers d'initiation à la gravure auprès de différents publics (scolaires, particuliers, familles, etc.). Très souvent, à l'issue des ateliers, les participants ou les organisateurs me demandaient où il était possible d'acheter une presse. Comme il n'existe plus de fabricants de telles machines en France, seul le marché d'occasion permet d'acquérir des presses typographiques. Et pour cause, les presses typographiques étaient avant tout des outils professionnels, utilisées dans les imprimeries lorsqu'on se servait encore des caractères mobiles pour imprimer.
Ayant les connaissances techniques de ces machines, et ayant eu une formation commerciale au début de mes études, j'ai eu l'envie de me lancer dans la fabrication en série de presses typographiques.

Différents modèles de presses typographiques (à gauche : Deberny Peignot, à droite : Sofadi)


LA COLLECTE

Pourquoi organiser une collecte ?

Fabriquer un produit qui n'existe pas est long et coûteux. La collecte permet de financer une partie du projet, à savoir la phase de prototypage de la presse qui consiste à réaliser plusieurs exemplaires test de la presse avant sa mise en production. A ce jour un prototype en bois a été réalisé pour évaluer le gabarit de la machine. Mais c'est bien un prototype en aluminium qui doit permettre de vérifier que la presse fonctionne !

En participant à cette collecte :

  • Vous permettez la fabrication en série d'un équipement de haute qualité.
  • Vous donnez de l'élan à un projet innovant encourageant la créativité de nombreux artistes amateurs et professionnels.
  • Vous soutenez un projet breton qui fait le choix de fabriquer intégralement son produit en France et qui crée de l'emploi indirect sur plusieurs départements en Bretagne ou limitrophes.
  • Vous vous faites plaisir en recevant en contrepartie une estampe numérotée et signée correspondant à la valeur de votre don.


A quoi serviront les dons ?

Si l'objectif est dépassé, la somme supplémentaire permettra de financer :

Quelles sont les contreparties ?

Les contreparties sont constituées :

  • D'estampes réalisées au cours des dernières années, numérotées et signées*, envoyées par la poste à votre domicile.
  • D'une initiation à la gravure (environ 3h) sur la presse lorsqu'elle sera prête.

si l'estampe proposée en contrepartie ne vous convient pas, vous pouvez choisir le don libre du montant de votre choix et bénéficier d'une contremarque à utiliser sur l'ensemble de mes estampes sur le site www.lesimagiers.fr. Vous pouvez aussi faire un don absolument libre sans contrepartie, mais avouez que ce serait dommage !


POUR ALLER PLUS LOIN...

Une presse typographique, c'est quoi exactement ? Et à quoi ça sert ?

Une presse typographique, c'est une machine d'imprimerie, souvent en fonte d'acier, qui sert à imprimer du texte ou des images en plusieurs exemplaires. C'est l'ancêtre de l'imprimante individuelle ou du photocopieur. On appelle cela aussi "Presse à épreuves" car elle permettait autrefois aux imprimeurs de vérifier la conformité d'un texte (une épreuve) avant d'effectuer le tirage en beaucoup d'exemplaires. La presse est principalement composée : 

  • D'un marbre, le support sur lequel on place la forme imprimable.
  • De "chemins", qui maintiennent le marbre de chaque côté, et sur lesquels vient s'appuyer le rouleau de pression. 
  • D'un rouleau de pression, en acier, maintenu de part et d'autre par des flasques, et par des roulements positionnés sous les chemins.
  • D'une poignée ou barre de poussée, qui permet d'actionner le rouleau.


Comment fonctionne une presse typographique ?

Une presse typographique fonctionne uniquement à la force des bras, sans électricité. Pour imprimer, il faut poser une forme imprimable (gravure ou caractères mobiles) sur le marbre, l'encrer à l'aide d'un rouleau avec une encre grasse puis disposer par-dessus une feuille de papier. On actionne le rouleau en le poussant vers l'avant puis en le ramenant vers soi. Shlak ! Shlak ! La pression du rouleau exercée sur la feuille de papier transfère l'encre de la forme imprimable vers le papier, on appelle cela une estampe. 


Pourquoi fabriquer une presse typographique ?

Parce que beaucoup de gens pratiquent la gravure sans pouvoir imprimer convenablement. Et parce que (quasiment) personne ne fabrique de presses typographiques ! De nombreux graveurs et nombreuses graveuses impriment à l'aide d'une cuiller, un frotton, un rouleau à pâtisserie, ou en détournant la fonction principale de certaines machines. Les résultats sont souvent étonnants d'ailleurs. Mais lorsque l'on souhaite imprimer en moyenne série (une vingtaine d'exemplaires) rien de mieux qu'une presse pour le faire !


Qui peut utiliser cette machine ?

N'importe qui peut se servir de cette machine, elle est très simple d'utilisation et ne nécessite pas un apprentissage complexe. Une simple démonstration suffit à savoir la faire fonctionner. Cette presse est d'abord destinée :

  • Aux personnes souhaitant imprimer leurs gravures en relief (pour leur parent préféré).
  • Aux artistes professionnel.le.s qui veulent bénéficier d'un équipement de grande qualité (et conquérir le marché mondial des estampes).
  • Aux écoles, aux collèges, aux enseignants d'arts plastiques, aux écoles d'art et de design qui souhaitent offrir à leurs élèves un outil de créativité et d'expression artistique fiable.


Quels sont les avantages de cette presse ?

  • Elle est légère (environ 12 kg toutes options) et facilement transportable.
  • Elle est robuste, fabriquée principalement en aluminium (châssis), en acier (rouleau) et en bois (poignée).
  • Elle dispose de plusieurs options proposées à l'achat ou a posteriori : une hauteur de rouleau réglable pour ajuster la pression, une prise de pinces pour bloquer la feuille, une table de marge pour éviter les macules au moment de l'impression.
  • Son design est soigné et il sera possible de personnaliser la couleur de certains éléments.
  • Elle est entièrement fabriquée en France et assemblée en Bretagne


Et au fait, ijin, ça veut dire quoi ?

Ijin est un mot breton qui possède deux sens : cela veut dire "machine" ou "engin". Ça veut aussi dire "imagination", "créativité", "génie". J'ai choisi d'associer "ijin" à sa traduction "machine" car on a souvent du mal à désigner la presse avec les bons termes. C'est aussi une répétition volontaire car cette machine permet justement d'imprimer plusieurs fois la même chose.


QUI EST DERRIÈRE IJIN MACHINE ?