Bretagne participative

Réussir votre collecte

Etape 1 : Définissez votre projet

Avant de commencer, vous devez vous poser les bonnes questions : est-ce que votre projet est finançable ? Combien d’argent aurez-vous besoin pour réaliser votre projet ? Maitrisez-vous les réseaux sociaux et certaines techniques de communication ?

Il ne suffit pas de mettre votre projet en ligne pour espérer réussir votre collecte. C’est un travail de longue haleine qui ne sera pas facile tous les jours. Il faut mobiliser son réseau, faire marcher le bouche à oreille et motiver toutes les personnes susceptibles de vous soutenir en contribuant à votre projet.

Une fois que vous avez la réponse à toutes ces questions et que vous vous sentez prêt, vous pourrez commencer à raconter votre histoire et soumettre votre projet.

Etape 2 : Définissez les éléments clefs : la durée et le montant de votre collecte

Avant de vous lancer dans l’aventure, n’oubliez pas deux éléments essentiels : le temps et l’argent ! Ils définiront le succès ou non de votre collecte.

La durée

Donnez-vous un objectif réaliste : assez long pour pouvoir collecter la somme nécessaire mais qui respecte l’évolution de votre projet. La durée est fixe, une fois définie, vous ne pourrez plus la changer. Vous devrez être capable de communiquer sur votre projet et d’animer votre communauté tout au long de votre campagne. Il faudra également tenir les premiers contributeurs en haleine pour leur permettre d’attendre patiemment la fin de votre projet pour recevoir leurs contreparties.

A noter que sur Kengo.bzh, la durée d'une campagne est en moyenne de 2 mois.

Le montant

Commencez par lister et chiffrer toutes les dépenses nécessaires à la réalisation de votre projet. La somme parait-elle réaliste ? Si oui, vous pouvez la prendre en considération pour fixer le montant de votre collecte. Si cette somme ne vous semble pas atteignable, n’hésitez pas à la revoir à la baisse. Vous devez pouvoir justifier avec précision et transparence vos dépenses sur votre fiche projet afin de susciter la confiance des internautes. Si vous atteignez 70% de l’objectif à la fin de la collecte, vous pourrez récupérer l’argent. Si vous dépassez votre objectif de collecte, vous pourrez financer les dépenses superflues ou faire évoluer votre projet.

Etape 3 : Définissez vos contreparties

Une contrepartie originale et créative fera la différence et transformera un simple visiteur en contributeur. Soyez imaginatif et donnez envie aux internautes de faire partie de votre aventure.

La première contrepartie : la reconnaissance

Essayez de remercier personnellement chaque contributeur. Ce signe de gratitude sera fortement apprécié. Vous pouvez aussi régulièrement poster sur les réseaux sociaux un petit message plus général de remerciement et tenir informé votre communauté de l’avancement de votre collecte grâce à eux.

Des contreparties symboliques

Kengo.bzh fonctionne sur la base du don avec ou sans contrepartie. Si la contrepartie est trop importante, les contributeurs auront l’impression de payer la contrepartie, il ne s’agira plus d’un don. A l’inverse, une contrepartie négligée pourra faire fuir l’éventuel financeur. A vous de trouver le juste milieu afin de récompenser vos contributeurs à hauteur de leur financement en fonction de votre projet.

Un souvenir pour le contributeur

En vous soutenant, le contributeur participe à votre aventure. Il se sentira alors valorisé par la contrepartie et aura l’impression de vivre votre projet par procuration. Vous lui permettrez de garder une trace de votre projet et de sa contribution. Plus elle sera originale et plus il en parlera autour de lui.

Une organisation en palier

Dans la mesure du possible, faites s’additionner les contreparties d’un palier à l’autre. Vous n’avez pas besoin de proposer trop de paliers différents, sur Kengo.bzh, lorsque l’internaute choisi une contrepartie, il peut y rajouter un montant libre.

Des contreparties limitées

N’hésitez pas à définir un nombre limité de contreparties si elles sont limitées. Vous ne devez pas vous trouver à court à la fin de la campagne. Vous devez impérativement être en mesure de livrer toutes les contreparties afin de ne pas décevoir le contributeur.

La date de livraison

Mettez en avant la date de livraison des contreparties. Cela permettra aux premiers contributeurs d’être avertis du délai d’attente. Prenez en compte le fait d’attendre la fin de votre collecte pour savoir si vous avez atteint l’objectif et si vous pouvez préparer les contreparties. La fin de votre campagne n’est pas nécessairement la date de livraison des contreparties.

Le plus

N’hésitez pas à aller vous inspirer auprès des autres projets ! Vous trouverez sûrement de bonnes idées mais n’oubliez pas de personnaliser vos contreparties afin qu’elles vous ressemblent et qu’elles soient en cohérence avec votre projet.

Etape 4 : La phase de préparation

Prenez plusieurs jours, semaines ou mois pour préparer votre fiche projet. Commencez à en parler autour de vous, demandez conseil à votre entourage, rassemblez une liste de contact que vous pourrez contacter dans un premier temps, cherchez des contacts dans la presse. Prenez le temps qu’il faut et commencez votre campagne seulement lorsque vous êtes prêts ! Il faut donner envie aux gens de participer à votre aventure même avant d’avoir commencé !

Etape 5 : Le teasing sur les réseaux sociaux

Parlez-en à votre réseau le plus proche : vos proches et vos amis, sur les réseaux sociaux. Cela vous permettra de commencer à créer votre communauté et une fois que votre campagne sera prête, votre réseau pourra plus facilement en parler autour d’eux et sortir leur carte bleue ! Préparez à l’avance des nouvelles à envoyer aux premiers contributeurs, ils se sentiront plus concernés par votre démarche. Rassurez-les sur le financement participatif avant de commencer (beaucoup de gens ne connaissent pas !) et insistez sur le fait que le moindre don, partage ou soutien compte.

Etape 6 : Créez votre page projet

Votre page projet est la vitrine de votre campagne alors préparez-la avec soin ! Elle vous permettra d’attirer l’attention des visiteurs sur votre projet et de leur inspirer confiance afin qu’ils se transforment en contributeurs alors suivez nos conseils. Ce projet est le vôtre ! Soyez honnête et racontez votre histoire, votre page projet doit vous ressembler et diffuser votre énergie.

Le titre

Allez à l’essentiel tout en étant accrocheur ! Quelques mots, s’ils sont bien choisis, suffisent à donner envie aux internautes de consulter votre fiche projet. Démarquez-vous par votre créativité et votre imagination.

L’image ou la vidéo de présentation

L’internaute va juger très rapidement de la qualité de votre page. En quelques coups d’œil, il va décider si oui ou non il souhaite en savoir plus sur votre projet. Utilisez des images accrocheuses, de bonne qualité et qui résument votre projet. Une vidéo de présentation permettra un premier contact avec vos contributeurs potentiels. C’est l’endroit idéal pour exprimer votre détermination, votre motivation et votre enthousiasme vis à vis de votre projet. Faites passer un message et donnez envie aux internautes de faire partie de votre aventure.

Les tailles d’images
Photo de profil : 152x152px (2Mo max)
Vignette (ou tuile) présente sur la page d’accueil : 320x358px (2Mo max)
Bandeau (en haut de la fiche projet) : 1280x508px (2Mo max)
Dans le corps du texte : taille libre. Largeur idéale 660px (200Ko max)

Le contenu

Nous vous conseillons de diviser votre page projet en plusieurs espaces bien distincts.

A propos de votre projet

Racontez votre histoire. A travers ces quelques lignes, l’internaute doit se faire une idée concrète de votre projet et en ressentir l’émotion. Indiquez tous les éléments en votre possession et soyez précis. Illustrez au maximum ce que vous allez réaliser : le contributeur doit pouvoir se projeter, rêver, retrouver des valeurs qui le rapprocheront de votre projet. Le plus important est de donner envie aux internautes de vous soutenir et de capter leur attention et leur émotion dès le départ.

A quoi va servir le financement

Insérez dans ce paragraphe quelques chiffres : expliquez en détail à quoi servira la collecte, ce que vous achèterez et ce que vous ferez de l’argent si vous dépassez l’objectif. Dites leur pourquoi vous avez besoin d’eux et à quoi cela leur servira de vous soutenir dans votre collecte. Soyez transparent à propos de vos dépenses pour susciter le plus de confiance possible de la part des internautes.

A propos de vous

Pour réussir votre collecte, vous allez devoir mobiliser en premier lieu votre réseau. Il faudra les inciter à vous soutenir. Une fois votre cercle de famille et d’amis dépassé, vous allez toucher des inconnus. Gardez en tête qu’il n’est pas facile d’avoir confiance en quelqu’un que l’on ne connait pas et encore moins de lui donner de l’argent, surtout en ces temps de crise. N’hésitez pas à insérer des liens vers vos pages personnelles (Facebook, Google +) ou professionnelles (Linked In, Viadeo) etc. où ils pourront avoir davantage d’information à votre sujet et suivre votre projet plus en détails.

Conseils de rédaction : soyez concret, vérifiez votre orthographe (n’hésitez pas à vous faire relire), utilisez un vocabulaire accessibles à tous surtout si votre projet est technique, insérez des images qui rendront vivante votre page.

Etape 7 : Communiquez

Il est très important de donner des nouvelles de votre projet aux contributeurs et de partager l’actualité avec les internautes pour les faire revenir sur votre page. Vous pouvez organiser un calendrier de communication (quand allez-vous partager le lien de votre fiche projet sur les réseaux sociaux ? Quand allez-vous contacter la presse ? Quand allez-vous communiquer sur les événements ? etc.) pour une plus grande organisation sur le long terme.

Etape 8 : Contactez la presse

Pour avoir plus de visibilité, contactez la presse ! Quoi de mieux qu’un article dans le journal pour faire connaitre votre projet ? Sachez que votre campagne connaitra un engouement dès le début puis au milieu, il y aura une phase de “mou”. N’hésitez pas à profiter de ce moment pour rebooster votre campagne par un article dans la presse. Relayez-le ensuite sur les réseaux sociaux et faites d’une pierre, 2 coups : visibilité presse papier + web !

Etape 9 : Créez du lien avec vos contributeurs

Ce point est très important ! Lorsque les gens donnent de l’argent, ils aiment savoir où ira leur argent. Le fait de vous rencontrer leur permettra d’avoir confiance. Peut-être auront-ils des conseils à vous donner. En tous cas, cela vous permettra d’échanger autour de votre projet et de vous sentir soutenu par votre communauté. N’hésitez pas à organiser des évènements que ce soit dans un bar, lors d’un salon ou chez vous !

Etape 10 : Bien gérer l’après-campagne !

Ça y-est, votre campagne est finie ! Si tout s’est bien passé, vous disposez maintenant des fonds nécessaires à la réalisation de votre projet. Maintenant, il faut remercier vos contributeurs et livrer les contreparties. Il est primordial de conserver son réseau, vous pourriez bien être emmené à le mobiliser à nouveau.
D’abord, commencez par remercier vos contributeurs, et valorisez leur soutien ! Faites leur savoir que vous avez atteint votre objectif, et réjouissez-vous de pouvoir lancer votre projet. Tenez-les au courant de l’avancée de celui-ci en communiquant les prochaines dates et étapes de livraison.

Ensuite, invitez-les à vous suivre et à continuer à s’intéresser à ce que vous faites. Informez-les régulièrement de vos avancées et réussites. Pour cela, partagez des vidéos, photos, demandez leurs leur avis ! Il ne faut pas que l’histoire s’arrête là, au contraire, elle ne fait que commencer…!
Et bien sûr, envoyez-leur les contreparties… Après les avoir consultés pour connaitre leurs attentes et le mode de livraison, assurez-vous du bon acheminement de celles-ci.
Vos contributeurs peuvent également devenir vos ambassadeurs !

Vous pouvez retrouver tous nos conseils dans la catégorie : réussir sa collecte.