Bretagne participative
Déjà collecté
1 220
Objectif
1 500
36 Contributeurs
81.3%
Réussi

Le projet

Né en 2015, le collectif N'Ouzon Ket propose des spectacles professionnels et amateurs-pros faisant se rencontrer artistes et public de tous horizons. Bon nombre de projets sont nés de cette effervescence collective.

Cette année, Malik Slimane, co-directeur artistique du collectif a choisi de faire renaître une comédie sur la création du premier couple : « Tohu-Bohu, Charivari et Brouhaha » de Mazatu Patmasoff. 

Cette pièce fut créée pour la première fois il y a 20 ans à Clermont-Ferrand à l’époque où Malik, jouait et faisait alors ses premiers pas de comédien.

A l’occasion du 20ème anniversaire de sa création, un retour aux sources s’imposait. La Compagnie Thylda, créatrice de la Capitainerie à Joze (63350), la seule salle de spectacle en Auvergne avec vue sur la mer, décide de mettre à l’honneur notre collectif N’Ouzon Ket et nous propose d’accoster à la Capitainerie pour une semaine bretonne qui aura lieu du 27 novembre au 2 décembre 2018 où seront joués (cliquez sur les affiches pour plus d'informations) :


« Tohu-Bohu, Charivari et Brouhaha »

les 29 et 30 novembre. 


« SORTI(e) De SCÈNE »

le 27 novembre 2018, de et par Malik Slimane,

un seul en loge, intime et parfois drôle. 


« J’ai tué le Prince Charmant, je l’ai étouffé avec ses collants »

le 2 décembre 2018, co-écrit par Malik Slimane et Bénédicte Le Bloas-Baldet,

joué par elle-même, un monologue grinçant drôle et féminin.

Déplacer la troupe en Auvergne a bien sûr un coût pour notre association. 

C’est pourquoi nous vous proposons de devenir partenaire de cette tournée Auvergnate. Ainsi, nous hisserons les voiles et voguerons au-delà de notre belle presqu'île de Crozon vers les terres clermontoises, des flots tout aussi beaux. 

Une belle rencontre Bretonne/Auvergnate autour du spectacle vivant.


N'Ouzon Ket, c'est quoi ?

La création du Collectif est le fruit d’une lente (réfléchie, souhaitée) gestation, à partir d’un constat simple : il y a beaucoup d’artistes de scène en Presqu’île de Crozon mais très peu d’entre nous se connaissent ou travaillent ensemble. C’est ce constat qui a déterminé l’envie, plus que jamais de rompre l’isolement des artistes entre eux, dans un premier temps, et ensuite, d’impacter notre beau territoire en proposant une création pluridisciplinaire qui ferait venir un public varié et presqu’îlien …

La toute première collaboration, en décembre 2014, a pris la forme d’un spectacle impromptu, une presqu’improvisation dans un temps record et qui a donné naissance à ce qui allait devenir la trilogie des « Contes du Pire » : « Les Comptes de Noël ».

Ce premier essai nous a conforté dans l’idée de mutualiser nos créativités, nos énergies, et aussi les différents matériels et éléments de costumes, de décors pour proposer, à nouveau, lorsque l’occasion se représenterait, des « créations originales », avec au moins un prochain rendez-vous, le noël suivant, pour répondre à l’engouement suscité par ce premier essai transformé.

L’occasion s’est représentée en octobre 2015, lors d’une soirée, là encore impromptue, qui a rassemblé une quinzaine d’artistes (arts du cirque, danse, comédie, musique, installation vidéo …) pour un « Cabaret Fantôme » qui a ravi presque 300 spectateurs dans le cours de la soirée.

C’est lors de cette représentation que se sont joués nombres d’enjeux que jusqu’alors nous ne percevions pas : la capacité à rassembler des artistes en belle intelligence, faire se rencontrer des publics qui ne se croisent jamais, rapprocher l’acte culturel, artistique au plus près du territoire.

Ce soir, là, beaucoup de spectateurs nous ont pris à part, tour à tour pour nous demander comment s’appelait ce nouveau collectif qui en un temps record avait réussi un tel tour de force … notre réponse, à chacun et à chaque fois : Je ne sais pas. Alors à l’aube de créer le deuxième volet des « Contes du Pire », « Ça chauffe au Pôle Nord », au mois de décembre 2015, nous avons officialisé la naissance du collectif une bonne fois pour toutes avec le seul nom qui pouvait nous venir à l’esprit : Je Ne Sais Pas / N’Ouzon Ket …

Et puis, il y a eu l’heureuse surprise, dès lors, d’être soutenus par la commune de Lanvéoc, d’être accueillis par les associations déjà existantes sur le territoire (« Breizqu’île Théâtre », « Bazard’Elles » et « Jour de Fête » en tête), d’être intégrés à la vie culturelle presqu’îlienne par la commune de Crozon (par le biais du service de la vie associative) …

Alors en avant !

En février 2016, nous accueillons une compagnie amie qui offre au public presqu’îlien « La vie parisienne » d’Offenbach. En mars, nous inventons un dispositif théâtral original, « La Boîte à T » que nous emmenons à Brest pour la journée internationale du droit des femmes avec« Deux jours moins toi ». En mai, nous créons le premier spectacle de théâtre musical sur la vie de la chanteuse de music-hall « Marie Dubas – Si je revenais au monde, eh bien … je recommencerais ».

Et pour terminer la première demi-saison qui ouvre, durablement, les champs du possible, le 3 juillet, nous avons ressorti la « Boîte à T » avec « Émois dans tout ça » et dans le même temps nous proposé à tous les participants des aventures précédentes de nous rejoindre pour une journée de partage et de scène ouverte aux impros : « Le « L » en fête », à Lanvéoc.

Et puis, il y a eu l’intrépide saison de lancement, 2016-2017, avec la création de deux spectacles collaboratifs, « Le Voyage » et le troisième et dernier volet des Contes du Pire« Noël à Pâques » … et aussi la création de plusieurs spectacles professionnels : « Les Veufs », « Une visite inopportune », « Trilobite Tribulations », la reprise du biopic-scénique sur Marie Dubas…

Sans oublier quelques collaborations avec « La rive droite fait son huit mars » sur deux petites formes : « Trajectoires » au plateau des Capucins de Brest et une lecture d’extraits de« T’as pas su ? » à la MPT de Saint-Pierre … et puis aussi une série de Fabulettes pour une soirée à la ferme de Ty an Digor, en Presqu’île de Crozon …

Une nouvelle saison (2017-2018) s’annonce riche en créations et en ateliers de pratique artistique en collaboration avec le premier café associatif de la Presqu’île « Les Voyageurs » !

Le collectif se resserre autour de ses trois fondateurs artistes professionnels pour proposer une nouvelle saison culturelle. Avec un démarrage en beauté avec le « Cabaret Fantôme II ».

Et puis c’est la gestation et la mise au monde du premier monologue produit par N’Ouzon Ket fin mars 2018 : « J’ai tué le Prince Charmant, je l’ai étouffé avec ses collants » en co-écriture avec Malik Slimane et Bénédicte le Bloas Baldet … ce monologue sera rejoint par un autre,« SORTI(e) De SCÈNE » un seul-en-loge de et avec Malik Slimane, au mois d’août 2018.

Entre temps, il y a eu plusieurs reprises de « Trilobite Tribulations », de nouvelles« Fabulettes » (à Ty Skol et pour le Festival Out Cider) et la (re)naissance d’une comédie sur la création du premier couple : « Tohu-Bohu, Charivari et Brouhaha » de Mazatu Patmasoff.

Mais aussi l’organisation de toute une série d’événements autour du 8 mars avec le retour de la Boîte à T et des moments de lecture et de chansons avec le café associatif de la Presqu’île de Crozon : Les Voyageurs.

Cette saison 2017-2018 a vu aussi la mise en place de deux ateliers de pratique artistique : « Un Ange en sa Demeure », un orchestre de lectrices que l’on retrouvera tout au long de la saison 2018-2019 et « Ecriture et Collage » avec la belle et talentueuse Irvi.

Cette saison qui a débuté sur les chapeaux de roue avec le premier atelier de théâtre en création totale : Arcadie #12 et la reprise, pour une deuxième saison, de « Ecriture et Collage » avec la belle et talentueuse Irvi.

C’est aussi la saison où, pour la première fois, le collectif s’exporte au-delà des horizons bretons pour une semaine Bretonne à la Capitainerie, la seule salle de spectacle en Auvergne avec vue sur la mer pour proposer trois spectacles : « SORTI(e) De SCÈNE », « Tohu-Bohu, Charivari et Brouhaha » (qui pour l’occasion revient sur ses terres natales pour son vingtième anniversaire) et enfin « J’ai tué le Prince Charmant, je l’ai étouffé avec ses collants » (qui entre-temps aura été rejoué au Nautile, salle de la Forêt Fouesnant) …

L’équipe sera de retour juste à temps pour monter un spectacle de noël « Presque (joyeux) Noël » décalé et drôle, un soir du 23 décembre 1969, un repas de famille...

Et c’est à nouveau le retour de « SORTI(e) De SCÈNE » et de« J’ai tué le Prince Charmant, je l’ai étouffé avec ses collants », plébiscités par le public presqu’îlien...

Et quand le printemps revient, c’est une création collective, inter-associative et multitalentueuse qui occupera le collectif pour la troisième édition du « Festival du Centre de la Terre », juste avant la dernière création poétique et tendre de N’Ouzon Ket pour 2018-2019 : « Nelle, Eliott, Grand-Mère et le Monde » 

La saison regorge de surprises aussi … de nouvelles collaborations, de nouveaux spectacles …

Ils embarquent pour la tournée :

Charlotte Cany

Co-directrice artistique - Comédienne - Costumière - scénographe ...

... Enfant de la balle.
Un père musicien-technicien-bricoleur ingénieux, une mère danseuse et chorégraphe ; une vingtaine d’années rythmées de machines à coudre, de danses, de chants rétros, de décors de tout et n’importe quoi ; une vingtaine d’année sur la route et sur scène au sein d’une troupe-famille populaire. La joie de vivre. (1985-2005)
Autodidacte touche-à-tout, le théâtre devient une évidence, mêlée de sensibilité humaine et écologique. Cie Bazard’Elles. (2009-2016)
Co-fondatrice d’un collectif d’artistes où tous les arts s’entremêlent ; jeu, danse, chant, costumes, décors, arts plastiques, direction artistique. N’ouzon ket. (2015…)
Et même parfois, elle joue de sa voix.

Erwan Andrieux

Co-directeur artistique - photographe - Costumier - comédien - scénographe ...

... ayant grandi dans une famille créative, où son père le forme dès son plus jeune âge à la photographie, et où les fêtes costumées sont une tradition familiale, il développe très tôt son goût pour les arts visuels.


Après des études aux Beaux-Arts, et au Newcastle Collège, où il obtient en 2004 son FD Photography Practice, il exerce ses talents entre la France, l'Angleterre et Saint Martin.

L'organisation de nombre d’événement à thèmes lui donne également l'occasion d'affiner son art du costume et de la mise en espace.

De retour en Bretagne, il prend en charge la scénographie et les costumes des spectacles créés par le collectif d'artistes N'Ouzon Ket, dont il est le co-fondateur et le co-directeur artistique depuis 2015.


S'inscrivant dans une démarche éthique, adepte de la récupération, il fait du upcycling sa spécialité. Il transforme, détourne, créer à partir du déjà existant, donnant ainsi à l'univers scénique une personnalité unique.

Curieux des divers arts de la scène, attiré par les planches et finalement formé par Malik Slimane aux techniques de jeu, il devient également comédien pour les créations du collectif.

Malik Slimane

Co-directeur artistique - Auteur, comédien, metteur en scène ...

... au passé de linguiste, passionné du mot et des espaces de liberté à conquérir.

Formé au Théâtre des Guetteurs d’Ombres de Mariecke de Bussac, initié à l’écriture théâtrale par Brigitte Athéa, aux techniques de jeu de l’école Meyerhold (la Biomécanique) par Guennadi Bogdanov du GITIS de Moscou, au chant par Geneviève Aulagnon, à la méthode interprétative de Grotowski par Zygmunt Molik du Laboratoire-Théâtre de Pologne, à la technique dansée Feldenkrais par Catherine Morel du théâtre du mouvement, à la danse contemporaine par Danièle Kukovicic, Lionel Hoche et Susanne Buirge, à la tragédie grecque par Marcel Bozonnet de la Comédie Française...
Ancien directeur artistique des compagnies Krylia (Paris) et Atkas (Brest), l’artiste a finalement élu domicile en presqu’île de Crozon depuis fin 2013.

Le 31 octobre 2015, avec Charlotte Cany et Erwan Andrieux, il co-fonde N’Ouzon Ket, le collectif d’artistes de la presqu’île de Crozon. 

Bénédicte Le Bloas-Baldet

Comédienne ...

... ses premiers pas, c’est dans le Bordelais qu’elle les fait à l’école d’hyppolite Girardot.

Comédienne formée par l’école du Bataclown (clown théâtre d’improvisation et acteur social), Le Roy Art pour le travail sur la voix et …la Vie, elle rejoint en 2013 la Compagnie Brestoise de l’Arbalète (mise en scène par Valery Ribakov et Boris Petrushansky directeur et metteur en scène de la célèbre Compagnie du Licedei de St Petesburg (la famille Semianiky). Le palace à Paris accueillera le spectacle Rêve d’Odessa pour une tournée en 2014.

Initiée à l’école Russe elle aborde aussi le travail corporel et la pantomime avec Pavel Mansurov (Chorégraphe et metteur en scène du Licedei) ou bien encore le clown théâtre et l’art de la justesse dans l’improvisation avec Michel Dallaire (co-fondateur du cirque du Soleil).

Artiste de scène engagée, ce qui l’anime, c’est le lien et l’authenticité. Elle écrit et crée des spectacles clownesques de tous petits à pas d’âge et propose déambulations et interventions en tant que clown acteur social lors d'évènement publics, conférences ou colloques, souvent accompagnée de son compère Pilou (Thierry Le Tellier).

En 2016, un coup de cœur (encore) l’amène à rejoindre le collectif N’Ouzon Ket et participe à plusieurs projets théâtraux, sans le nez cette fois et elle y prend goût !

En 2018, elle tombe le masque et change de registre Une envie d’aborder un personnage moins sympathique et de dénoncer des sujets qui lui tiennent à cœur (la famille, le lien, la place de la femme, la liberté…) Avec la complicité de Lionel Malik Slimane, elle co-écrit un seule en scène « J’ai tué le prince charmant, je l’ai étouffé avec ses collants » et donne naissance à Ronchognia de La Rifougne, personnage toute en féminité, au passé trouble et à l'humour noir bien piquant qui fait du bien… à toutes et tous.

Philippe Gautier

Comédien...

... il commence le théâtre en 2005 en intégrant le pôle théâtre quimpérois. Il est formé par Robert Joubin, qui le dirigera dans plus d'une dizaine de pièces jusqu'en 2018, dont « Un air de famille » de J.P Bacri et A. Jaoui, « Un fil à la patte » de G. Feydeau, « 12 Hommes en colère » de R. Rose ou « La Cerisaie » de A. Tchekhov.

En 2010, il co-fonde La Compagnie du Caillou avec laquelle il propose du théâtre en salle et à domicile.
Il rejoint le collectif N'Ouzon Ket en 2016, et participe en tant que comédien à plusieurs de leurs créations.

Magali Perhirin

Chargée de diffusion ...

... Initiée au théâtre par Yvon Raude à Lorient en 2001, formée par Robert Joubin, elle pratique le théâtre sous sa direction pendant 10 ans au sein du pôle théâtre quimpérois.
Elle intègre la Compagnie du Caillou en 2014 avec qui elle se produira lors de représentations à domicile.

Attirée par les arts de la scène, elle explore également le chant et la danse. En 2016, elle rencontre le collectif d'artistes de la Presqu'île de Crozon N'Ouzon Ket et participe en tant que comédienne à plusieurs de leurs créations.

En 2018, séduite par l'inventivité et la qualité des spectacles N'Ouzon Ket et voulant les aider à promouvoir et faire connaître leur travail, elle rejoint le collectif également en tant que chargée de diffusion.

Julie Curtaud

Maquilleuse, Trésorière ...

... et aussi comédienne amateure chaque fois que l'occasion se présente et ce, dès la création du collectif, aux nombreuses compétences, elle aura, cette fois, la délicate mission de sublimer les artistes.

Claudie Briand

Présidente ...

... Intégrée aux projets et soutenant le collectif depuis sa naissance, elle porte un œil bienveillant sur tout ce beau petit monde.
C'est l'Ange-Gardienne de l'harmonie du collectif ; touche à tout, elle s'occupe de la logistique et de la coordination entre les artistes et le reste du monde...


En devenant partenaire de l'aventure, vous contribuez à cette belle rencontre Bretonne/Auvergnate, soutenez le Collectif N'ouzon Ket et le spectacle vivant ! 

D'avance, un grand merci de toute l'équipe !!

Merci de vous connecter avant de publier un commentaire.

CRÉATEUR
image profil
LANVEOC
1 projet créé
Choisissez une contrepartie

Don sans contrepartie

Montant libre sans contrepartie

10

Coup de pouce

Un grand merci de toute l'équipe !

20

ou plus - Clin d'oeil

Un grand Merci de l'équipe + une affiche d'un des 3 spectacles au choix.

30

ou plus - Sourire

Un grand Merci de l'équipe + Affiche d'un spectacle + Une invitation au spectacle le soir d'une des trois représentations à la Capitainerie ou lors du prochain spectacle N'ouzon Ket en presqu'île.

50

ou plus - Tape dans le dos

Un grand Merci de l'équipe + Affiches des spectacles + Deux invitations + Deux verres offerts ou une lichouserie le soir d'une des trois représentations à la Capitainerie ou lors du prochain spectacle N'ouzon Ket en presqu'île.

150

ou plus - De nouveaux amis

Un grand merci de toute l'équipe ! Pass VIP le soir d'une des trois représentations à la Capitainerie ou lors du prochain spectacle N'ouzon Ket en presqu'île (accès coulisses, bar, loges, rencontre avec les équipes plateau et technique).