Bretagne participative
Déjà collecté
5 198
Objectif
2 760
175 Contributeurs
188.3%
J -10

Nouvel objectif : 200 % soit 5 520 €

Il vous reste quelques jours pour commander le livre à un tarif très avantageux, 20€ sur place à Red Love ou 24€ livré à domicile, tout cela au lieu de 25€ prix officiel. La souscription s'achève le 24 août. Merci aux souscripteurs qui vont ainsi bénéficier d'un superbe livre à un tarif avantageux.
Et ne l'oubliez pas, vous pouvez également réserver vos places pour participer à ce grand moment que sera le festival RED LOVE le 25 août à Châteaugiron


Être(s) roux
Regards croisés sur une singularité

Dans un livre à la fois de référence et grand public, Élodie Roux-Guyomard et Marie-Savine Colin ont retracé le fil de l’histoire, de la science et des représentations artistiques et médiatiques pour se pencher sur la vision de la rousseur.

À travers des analyses souvent piquantes et les témoignages qu’elles ont récoltés, Être(s) roux brosse un panorama complet et actuel de la rousseur, richement illustré par les portraits du photographe Pascal Sacleux.

Au-delà de la question rousse, c’est aussi celle de la singularité au sein de la société qui est traitée, s’adressant ainsi à tous ceux qui souhaitent obtenir des clés pour comprendre, accepter le regard de l’autre, et in fine s’en libérer.

Agrémenté de nombreux portraits (812 au total) et de documents historiques (peintures et publicités par exemple), ce beau livre en quadrichromie avec deux rabats est un magnifique cadeau à partager.

Ce livre au format 24x24 cm, de 176 pages sera imprimé par Cloître à Saint-Thonan dans le Finistère sur un papier couché 150g demi-mat et 100 % PEFC. 

Diffusé dans toutes les bonnes librairies en France et dans les pays francophones dès la mi-juillet par Coop Breizh et Hobo/Makassar, son prix public à parution sera de 25 €.

La souscription permettra de régler une partie des charges dès parution. 

Les contreparties sont nombreuses et vous pouvez coupler votre achat avec l'entrée au festival Red Love de Châteaugiron le 25 août 2018.

Retrouvez un extrait du début et le sommaire en cliquant ICI.


Être(s) roux - Présentation

Hors norme et remarquables, les cheveux roux interpellent et intriguent, suscitant bien souvent des émotions contradictoires.

Julien Green écrivait dans Moïra : « On m’aime ou on me hait, sans tarder. À cause de cette chevelure couleur de chaudron, mes rapports avec les hommes ont quelque chose de singulier. »

Depuis l’aube des temps, la rousseur semble avoir attisé les esprits : prétexte à sacrifices chez les Égyptiens, assimilée au Diable au Moyen-Âge, à la prostitution au XIXe siècle, elle fait encore l’objet de brimades et de croyances fantasques de nos jours.

Comment expliquer qu’une simple couleur de cheveux puisse générer autant d’émoi ? Quelles en sont les conséquences sur les roux et les rousses qui doivent vivre au quotidien avec le poids d’un puissant imaginaire collectif ?

C’est sur ces questions que se sont penchées les auteures, passant en revue la science, l’histoire et les médias, et questionnant la vision de notre société actuelle sur cette singularité.  Être(s) roux est un livre lumineux et humaniste qui incite chacun à la résilience et à la fierté d’être soi. Un ouvrage essentiel pour les personnes rousses, mais aussi pour toutes les autres, chez qui la portée universelle de l’analyse du regard sur la différence saura résonner.


La rencontre de trois énergies

 
Pascal Sacleux est photographe. Il a sillonné la Bretagne à la rencontre de roux et de rousses, rassemblant à ce jour 812 portraits. Après l’exposition « Bretagne, ornements de rousseur » en 2017, il organise Red Love, premier festival de roux en France.


Élodie Roux-Guyomard a fondé le blog La Vie en Rousse, terrain de réflexion et d’échanges dédié aux roux. Avec enthousiasme et humour, elle y donne les clés pour mieux comprendre les préjugés, s’approprier sa singularité et dépasser le regard de l’autre.




Marie-Savine Colin travaille sur le sujet de la rousseur depuis plusieurs années. Elle a étudié l’image de la femme rousse dans l’art à travers le blog Je veux une rousse, prochainement adapté en livre, et réalise actuellement un documentaire sur la rousseur et l’identité.




Et la surprise du chef : une préface signée par Bertrand Dicale, journaliste et auteur notamment de Maudits métis !

Le Festival Red Love 2018

Red Love est le premier festival en France consacré à la rousseur.

L'éditeur

Les éditions Goater existent depuis 2009. Adossée à un café-librairie de Rennes, le Papier Timbré, cette maison se passionne pour les marges, les différences et les littératures. Généraliste, son activité éditoriale est multiple et multilingue. En 2018, nous publierons notre 100ème livre.